Interview de Jean Boukoulou. Faut -il sauver ECAIR ?

Les rotations entre Brazzaville et Pointe-Noire seront assurées pendant plusieurs semaines par un B757, (16 places en classe affaires et 132 places en classe économique),

Boeing 757, (16 places en classe affaires et 132 places en classe économique),

Jean Boukoulou, vous êtes informaticien, spécialiste des bases des données. Directeur de mc2B informatique (mc2B-entreprise.com). Vous  avez  mis à la disposition  des entreprises congolaises et des particuliers des sites internet suivants : congoemploi.net (site d’emploi),  annuaire-congo.com (annuaire électronique des entreprises du Congo),  grandmarche.2vav.com (site d’annonces gratuit), maboutique.2vav.com (site de vente en ligne). Vous avez pris des parts importants dans le projet ISNI-Congo (Institut supérieur numérique innovant   du Congo) Ce que les gens ne savent pas vous êtes un très grand passionné de l’aviation. Avec votre permission, nous ne parlerons pas aujourd’hui de l’informatique mais de l’aviation.

Kouiloumatin – Politik  Yikubiri.  Faut-il sauver Ecair ?

JB.  Je pense qu’il faut mettre cette question dans le cadre de l’aviation civile. Aujourd’hui force est de constater que les compagnies  aériennes sont incapables de faire des bénéfices sans les subventions massives de leurs Etats. Ici l’Etat peut être une région, une ville,  … Dans le domaine de l’aviation civile, les européens et américains ont mis la barre tellement haute que les compagnies aériennes ont du mal à suivre par manque de liquidité

Lire la suite sur kouiloumatin  Polik-Yikubiri

Institut Supérieur Numérique Innovant du Congo

Institut Supérieur Numérique Innovant du Congo